Roark

  • October 9, 2020
  • WORDS BY Jeff Johnson
  • PHOTOS BY Dylan Gordon

Le préposé au voyage de Roark

Une vidéo de Dylan Gordon en partenariat avec le brasseur Firestone Walker

Drew Smith est de la vieille école, mais pas de manière kitsch comme l'entendraient la nouvelle génération. Il est de la vieille école parce qu'il n'en connait pas d'autre. Il a grandi dans un ranch du Montana. Son père est un employé de ranch et sa mère est une artiste. Il a enduré avec ses deux frères des hivers rigoureux et de longues heures de travail acharné. On leur a appris à être responsables, et totalement autonomes et indépendants. Nous nous sommes associés avec un autre Revivalist, Dylan Gordon, ainsi qu'avec nos amis de Firestone Walker, pour vous conter l'histoire de Drew à travers cette vidéo : "A Young Man's Road" (La route d'un jeune homme).


Quand est venu l'âge d'entrer à l'université, Drew avait déjà économisé assez d'argent pour son inscription. Mais après seulement deux semaines (date limite pour bénéficier d'un remboursement complet), il quitta la fac : il était trop déprimé, pas habitué à rester assis dans une salle de classe. Ses amis l'ont traité de loser et ont parié qu'il n'arriverait jamais à rien. C'est tout ce qu'il avait besoin d'entendre. Une étincelle s'était allumée et le feu brûle toujours, 15 ans plus tard.


Il s'envola rapidement pour l'Alaska, où il se trouva un boulot de saisonnier. Il travaillait dans la pêche commerciale l'été et pouvait ainsi passer ses hivers à voyager. Durant son premier hiver, il passa 5 mois à Baja en Californie pour apprendre à surfer. L'hiver suivant, il se lança dans un voyage de 6 mois à travers toute l'Asie du Sud-Est. Pour son troisième hiver, il se posa à Jackson Hole (Wyoming) où il travailla en tant que conducteur de dameuse et en profita pour faire du snowboard. Alors qu'il allait rentrer en Alaska, il se blessa grièvement au dos en snowboard, et ce pour la seconde fois. Ce fût durant cette convalescence qu'il découvrit l'escalade, et il n'a jamais arrêté depuis.


Une fois son dos complètement guéri, Drew se prit un aller simple pour l'Amérique du Sud. Il y a escaladé tous les principaux volcans d'Équateur, dont quelques uns à plus de 6000 mètres d'altitude. Après un long passage en Colombie, il s'échappa vers le Panama pour surfer. Rentré en Alaska, il passa son brevet Wilderness EMT de Guide en Milieu Sauvage, pour pouvoir encadrer des jeunes en difficulté lors de longues expéditions de 49 jours.


C'est à cette période qu'il a commencé à vivre dans un van ; et il vit toujours comme ça encore aujourd'hui. En conduisant vers le Sud, il a trouvé un emploi de guide sur le mont Shasta. Ce road trip lui a permis d'escalader les grands classiques californiens : Joshua Tree, la chaîne des High Sierra, Bishop, et enfin la Vallée de Yosemite. Il s'est fait les dents sur les grosses pierres de tous les passages du fameux El Capitan, mais aussi lors d'expéditions hivernales en Patagonie.


Toutes ces expériences lui ont permis de s'épanouir professionnellement. De retour à Yosemite, Drew est alors devenu membre résident de la prestigieuse équipe YOSAR (Yosemite Search and Rescue), poste qu'il a occupé pendant 2 ans. Il a sauvé de nombreuses vies, récupéré de nombreux corps et perfectionné ses compétences.


"Où allez-vous ? En haut !" Comme aiment à répondre les grimpeurs. Drew a récupéré une caméra et a commencé à documenter ses voyages. Grâce à sa grande expérience acquise sur les grands murs comme El Capitan et dans les chaînes montagneuses du monde entier, il est devenu l'un des rares photographes d'escalade à être capable d'exercer ce métier dans les conditions les plus difficiles. Il est un des plus publiés dans les fameux catalogues Patagonia, sans parler du magazine Rock & Ice et de nombreux guides de montagne à travers le monde.


Maintenant, avec ses revenus réguliers, Drew s'est un peu sédentarisé, mais c'est une chose dont il s'est toujours méfié. L'année dernière, il a acheté une petite maison à Salt Lake City dans l'Utah. Pendant le confinement, il en a profité pour la retaper. Puis il a tourné en rond. Dès que les mesures sanitaires se sont relâchées, il a loué sa maison et est à nouveau parti sur la route dans son van qu'il surnomme "sa très belle zone de stockage".


Chez Roark, nous sommes honorés et fiers de compter Drew parmi les membres de notre famille depuis 3 ans, et ce n'est que le début. Peu de choses changent avec lui : quoi qu'il arrive, il est toujours prêt pour nous embarquer dans l'aventure.


Faites durer les frissons aussi longtemps que possible, et apprenez à jouir de la plus petite des sensations.

Phil Smith, le père de Drew

ajouter au panier Adding... Thank you!
Français
Français