Roark

  • March, 13 2021
  • WORDS BY Beau

Une Ode au Nomade

Célébrer la plus vieille sous-culture du voyage au monde

Dans nos modes de vie de plus en plus mobiles et mondialisés, le terme "nomade" est souvent galvaudé. De nos jours, n'importe qui avec un passeport et un MacBook est considéré comme un nomade "tech". Les familles occidentales en vacances sabbatiques sont considérées comme "gitanes". L'itinérance est devenue un tendance plus qu'une nécessité. Nous nous en sentons nous-mêmes parfois coupables, en mettant en scène le mode de vie nomade pour illustrer nos aventures saisonnières.

Pourtant, nomade n'est pas forcément synonyme de "voyageur", bien que les nomades voyagent. Même les aventuriers de Roark ne sont pas de vrais nomades. Sauf peut-être Drew Smith... Quoi qu'il en soit, nous avons réfléchi à ce terme, surtout à l'occasion de cette saison au Maroc, un pays où les tribus nomades ont survécu et prospéré dans des régions souvent très inhospitalières. Que leur existence soit dictée par la géographie ou par des régimes d'occupation et de cultures en conflit, les vrais peuples nomades survivent précisément parce qu'ils sont en mouvement.

Qui sont les nomades qui nous inspirent ? Ceux qui sont à l'écoute de leur environnement et pour qui la survie en plein air est devenue une seconde nature ? Dérivé du mot grec "nomás" (signifiant "errer", particulièrement pour trouver des pâturages), les traces de nomadisme remontent à plus de 10 000 ans avant notre ère. Les chasseurs et cueilleurs nomades qui suivaient le gibier de façon saisonnière sont, en réalité, la plus ancienne méthode de subsistance humaine. Le nomadisme était aussi un moyen de s'adapter aux régions infertiles (telles que la steppe, la toundra, la glace et le sable) où la liberté de mouvement est la stratégie la plus efficace pour se procurer des ressources. Ainsi, de nombreux peuples nomades ont traditionnellement élevé et gardé des animaux qui se déplacent selon les pâturages.

Bien sûr, l'empire Mongol, qui régna sur une énorme partie du continent asiatique, était un peuple nomade. Aujourd'hui, environ 50 millions de nomades vivent encore dans le monde : les Roms et Sinti (Tsiganes) en Europe, les Bédouins de Jordanie, les éleveurs de rennes Samis en Laponie, les Travellers irlandais ou encore les Touaregs en Afrique du Nord.

Quel rapport avec le Maroc ? Les Berbères, ou peuple Amazighs (qui signifie "homme libre") résident au Maroc et dans plusieurs régions d'Afrique du Nord. Alors que la plupart des Amazighs ne sont plus nomades, des sous-groupes ethniques berbères tels que les Touaregs, les Rifains, les Chaouis le sont encore. Ces cultures ont inspiré l'esprit de notre "Morocco Vibrato". Les nomades traditionnels, qui voyageaient en se repérant grâce aux étoiles à travers le Sahara, et se transmettaient des chansons et histoires durant leurs haltes dans les oasis, nous ont étonnés de part leur savoir-faire en termes de survie.

C'est pourquoi Roark célèbre cet esprit et cette sous-culture du voyage, celle qui ne fait qu'un avec la route, la forêt, la mer et la montagne. Nous nous efforçons d'honorer les histoires et coutumes des peuples nomades. Apprenons de nos hôtes et célébrons leur sagesse.

“Kesh Nomads“

Découvrir

Ces cultures ont inspiré l'esprit de "Morocco Vibrato".


Ajouter au Panier Adding... Merci!
Français
Français