Roark


ALEX ANDREWS "OFF THE FREY"


Le snowboarder pro et Revivalist, Alex Andrews (aussi connu comme le « Froth Puppy ») partage ses meilleurs moments en Argentine.
par Beau Fleminster


Tapez « froth » ou « stoke » ou « psyched » dans la barre de recherche Google et la bouille toujours heureuse du snowboarder de l’Utah Alex Andrews devrait apparaître. Avec un sourire qu’aucune tempête de grêle ne pourrait ébranler, le « Froth God » se souvient de son récent voyage en Patagonie avec Roark.

Alex Andrews : « Cela peut sembler cliché, mais ce fut l’un des meilleurs voyages de ma vie. Quand nous sommes arrivés à Bariloche, je me suis senti comme à la maison et il me tardait de me lancer dans l’aventure avec Roark. Nous avons commencé par une chevauchée à cheval qui a duré 3 jours dans les montagnes, en buvant du whisky, en parlant de tout et n’importe quoi et en admirant le paysage. Ce dernier nous paraissait irréel, mélangeant neige légère, soleil et pluie. Nous nous sommes retrouvés dans une cabane vide où nous avons cuisiné une chèvre au feu de bois. Jeff Johnson nous racontait des histoires hors du commun : il a vu et fait des choses insensées. Un personnage hors-du-commun. Tout cela était accompagné d’un vino, d’un repas délicieux et d’un bon feu. »

 

 

« À un moment, nous avons décidé de construire un sauna maison au bord de la rivière grace à une bâche. C’était un petit projet marrant qui nous a tenu occupés. Nous sommes retournés dans un magnifique ranch où nous avons pu appeler nos familles. Nous avons alors passé deux jours à pêcher à la mouche, à skater et à découvrir la culture argentine. À la fin de notre voyage, nous avons fait une randonnée de 15 km, avec tout notre matériel de camping et un splitboard, dans les montagnes de Patagonie jusqu’à un endroit appelé Refugio Frey. La cabane est située aux pieds d’une chaîne de montagnes à couper le souffle. La randonnée a débuté sous un soleil de printemps chaud. Cette montagne n’avait rien à envier à toutes celles que j’avais déjà ridées : des grandes flèches avec des passages abrupts. Un paradis pour les splitboarders. »

 

« Nous étions là-bas à la fin du printemps. Les conditions sont donc quelque peu différentes à ce moment de l’année : neige de glacier et temps clément, parfait pour marcher à travers la montagne. La Patagonie est intimidante et on ressent sa puissance. Les montagnes y sont si grandes, si robustes, avec des couloirs raides. Cela vous remet un peu à votre place et vous rappelle de traiter la nature avec respect. »

 

« Un de mes meilleurs souvenirs a été de voir Parker Coffin, si loin de son terrain de jeu habituel (l’océan). C’était génial de le voir à la fois super excité et déboussolé. Mais il a vraiment géré ! »

 


ajouter au panier Adding... Thank you!
Français
Français