Roark

Vagabondage à Sikkim

Après quelques nuits passées à camper sur les îles Ninepin, nous sommes retournés dans les rues lumineuses de Hong Kong et avons trouvé le salon Star Crossed Tatoo sur les hauteurs des rues Granville et Chatham.



La première fois que nous avons entendu parler du «Sikkim», c'était il y a quelques années après avoir rencontré notre ami «Chocho» en Australie. Il nous y a parlé de sa terre natale avec une telle passion et une si grande joie qu'il aiguisa notre curiosité au plus haut point. C’est il y a seulement deux mois que nous avons eu la bonne nouvelle : il se mariait avec sa charmante fiancée Tseten à Gangtok, la capitale du Sikkim, et nous étions invités ! Nous avons aussitôt réservé nos billets.
Notre premier vol était à destination de Delhi, où nous avons atterri le matin. Nous avons passé cette première journée à explorer la ville et ses monuments somptueux tels que le Temple du Lotus ou le Qûtb Minar. Puis nous avons passé la nuit à l'hôtel afin de profiter d'une bonne cure de sommeil avant d'entamer la dernière partie de notre trajet jusqu'au Sikkim.
Le lendemain, notre vol était supposé nous emmener au nouvel aéroport de Pakyong, dans les montagnes himalayennes ; mais les conditions météorologiques désastreuses n’y autorisant aucun avion à se poser ce jour là, nous avons été redirigés vers Bagdogra, dans le Bengale occidental. Enfin atterris, nous avions désormais 3h30 de route vers le nord qui nous attendait.

Nous sommes finalement arrivés à la nuit à Tadong, juste en bas de la route principale menant à Gangtok. Toute la famille de Chocho est venue nous accueillir à bras ouverts, nous offrant des foulards traditionnels.
La famille de Chocho tenant un petit hôtel dans lequel ils vivent tous, nous y avions une chambre réservée par leurs soins. Après avoir posé nos sacs, nous sommes montés rejoindre tout le monde dans la pièce principale, où ils nous ont servi de la cuisine traditionnelle tibétaine succulente. Le lendemain, nous avons visité les chutes Banjhakri en dehors de la ville avec Anum, un bon ami de Chocho. Cet endroit était vraiment cool à voir et nous avons aussi appris l'histoire des Banjhakris, des guérisseurs mystiques pratiquant la magie noire.



Chocho nous a aussi emmenés au marché local pour rencontrer Tsundu, qui est à l'origine de Skate Konnect, la toute première communauté de skateurs à Gangtok. Leur seul spot de skate est en fait le toit d'un bâtiment qui n’est pas du tout fait pour skater ! Nous avons eu la chance de rencontrer beaucoup de jeunes skateurs qui ont commencé grâce à Tsundu, qui fait tout ce qui est en son pouvoir pour initier les plus jeunes au skateboard afin de leur éviter de tomber dans la drogue, chose qui est malheureusement monnaie courante ici en raison du taux de chômage très élevé. Après avoir bien discuté avec les gars de Skate Konnect, nous avons décidé de les aider à organiser le tout premier événement de skate de la ville. Mais nous en reparlerons plus tard.


Quelques nuits plus tard, nous avons pris la fuite et pour partir camper de l'autre côté de la vallée, grâce à Mantis Adventure. Nous y sommes allés avec Chocho, sa fiancée, Anum et Rinchen. À notre arrivée, nous avons allumé un feu et avons commencé à chanter et à danser tout en dégustant des bières locales. Nous avions une vue parfaite sur Gangtok, de l'autre côté de la vallée, et ses nombreuses lumières ressemblaient à un deuxième ciel. C'est à ce moment-là que sont arrivés Sunny et Kumar, les habitants de ces terres : nous avions prévu de dormir au dessus de leur ferme sans le savoir ! Mais nous avons sympathisé super vite, et Kumar nous a ensuite demandé si nous aimerions avoir un poulet, et si oui entier ou découpé. Nous avons choisi la deuxième option et il a disparu pendant 15 minutes, puis est revenu avec ce qui a été de loin le meilleur poulet de nos vies, cuit sur notre feu de bois. Une heure plus tard, nous avons été à nouveau surpris lorsque Kumar nous a invité à se joindre à sa femme et ses enfants pour dîner dans leur ferme, où nous avons dégusté un autre poulet, cette fois au curry avec du riz et des épinards, un véritable régal. C'est au cours de ce dîner que nous avons été initiés à ce qu'ils appellent les «boules de feu», de petites boulettes au curry qui pourraient facilement être prises pour des tomates cerises. Après ce charmant dîner, nous sommes retournés vers notre feu de camp où nous avons bu une dernière bière avant d'aller nous coucher. Le matin, nous avons fait une excursion dans les montagnes. Puis il était temps de dire au revoir à Sunny, Kumar et leur famille, et de les remercier chaleureusement.



Puis vint la préparation du mariage. Au cours des jours qui ont précédé la cérémonie, toute la famille et les amis de Chocho sont venus aider. Que ce soit pour préparer la décoration, pour brasser du vin de riz ou pour faire des pâtisseries traditionnelles, tout le monde venait donner un coup de main à la famille. C’est quelque chose qui nous a vraiment impressionnés, les habitants se soucient vraiment les uns des autres, ils sont naturellement gentils et attentionnés. Le matin du mariage, nous avons été appelés à l'étage pour nous habiller avec des vêtements tibétains. Rinchen est venu nous chercher et nous a conduits à l'hôtel Rendezvous où se déroulait la cérémonie. Le mariage avait lieu dans une grande salle où les mariés étaient assis sur une scène et recevaient des cadeaux et la bénédiction des centaines d'invités, tout au long de la journée. Vers 18 heures, nous avons été invités à nous changer à nouveau car tous les invités allaient être désormais en costume. La salle s'est ensuite transformée en piste de danse où le DJ le plus âgé de Gangtok a joué un mélange de musique occidentale, indienne, tibétaine ou népalaise jusqu'à tard dans la nuit.

Pour notre aventure suivante, nous avons dormi dans une petite maison dans les montagnes afin de pouvoir partir en randonnée très tôt le matin. Chocho et sa femme nous ont emmenés dans un endroit qu'ils appellent les Trois Sœurs, trois sommets les uns à côté des autres d'où l'on peut voir le Kanchenjunga, la troisième plus haute montagne du monde. La vue là-bas était vraiment à couper le souffle et cela valait carrément le détour.

Chocho et sa famille insistaient aussi pour que nous nous rendions au lac Tsomgo, à 3753 m d'altitude. C'était en effet une idée incroyable, le chemin qui menait au lac devait être fait en voiture sur des routes de montagne chaotiques et délirantes avec des ponts en bois et des chutes vertigineuses. Des bases militaires indiennes étaient disséminées tout le long de la route, complètement gelées à cette période de l'année car il faisait très froid. Nous avons aussi eu la chance de faire une balade sur des Yaks, ces gros boeufs poilus à longues cornes typiques de cette région. Nous sommes ensuite montés en utilisant le téléphérique qui nous a emmenés à plus de 4000 m d’altitude, où nous avions une vue magnifique et imprenable sur le lac et ses environs. Le temps était dégagé jusqu'à ce qu'un nuage envahisse le lac, situé en contrebas de là où nous étions, puis ce nuage remonta et bientôt fut sur nous. La température chuta alors soudainement, et ce fut une purée de pois impénétrable pendant 2 minutes avant que l'on puisse se frayer un chemin. Il était maintenant temps pour nous de rentrer à Tadong et de commencer à préparer nos affaires pour notre départ imminent.



Lors de notre dernier jour à Gangtok, comme je l’ai déjà mentionné, nous avons participé à l’organisation du premier concours de skate de la capitale. Nous étions vraiment inquiets à propos de la météo, car il était censé pleuvoir ce jour-là pour la première fois depuis deux semaines. Mais je suppose que nous avions un bon karma car au final il n’a pas plu, et nous avons pu continuer l’événement. Tsundu a fait un travail remarquable en trouvant des sponsors pour aider sa communauté à se développer. Skate Konnect a construit sa première rampe de skate spécialement pour ce contest et tous les skateurs étaient super excités de rider dessus pour la toute première fois. L'événement a eu lieu dans la rue principale de Gangtok et beaucoup de citoyens se sont arrêtés pour regarder la compétition, car très peu d'entre eux avaient déjà vu du skate en vrai. Nous avons été parmi les juges du contest ce jour-là, et ce fut une très belle expérience de voir se développer une nouvelle communauté de skateboard dans cette région. Nous avons décidé de leur faire don de nos skates et de tout l'équipement que nous avions rassemblés avant notre venue, en France avec des amis pour soutenir la communauté de Sikkim, car il leur est très difficile de trouver du bon matos.



Après le contest, nous sommes allés directement chez une des sœurs de Chocho alors qu’elle célébrait le festival tibétain. Toute la famille était réunie pour cet événement pour la première fois depuis des années et nous avons été accueillis, une fois de plus, comme si nous étions des leurs. Ça a été une nuit que nous n'oublierons jamais, faisant partie de tout cela, au milieu d'une famille extraordinaire.

Le lendemain matin, le moment était venu pour nous de rentrer en France, cela nous a pris un peu de temps pour dire au revoir et remercier chacun d’entre eux pour tout ce qu’ils avaient fait pour nous au cours de ce voyage extraordinaire. Nous nous souviendrons toujours de ce périple, des personnes formidables que nous avons rencontrées et de tout ce que nous avons appris sur une culture si différente mais si riche.

Text by Thomas Mundler : @meudleur
Photo by Nicolas Jacquemin : @nicolasjacquemin

ajouter au panier Adding... Thank you!
Français
Français